Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 20:39

Je vis depuis des mois dans un 20m2 insalubre. Des odeurs nauséabondes remontent du sol qui me réveillent la nuit. Quand il pleut, un goutte à goutte saumâtre tombe de là sur le "plan de travail". C'est inchauffable, pour cause une énorme gaine de cheminée bée dans la "cuisine", la porte ne ferme quasiment pas, de vieux culots de plafonniers inutilisables ouvrent des fuites vers le faux plafond. Ca me coûte 320,00 hors charges par mois, mais avec le chauffage, ça doit bien faire 400,00 si ce n'est plus (comment le savoir, les factures EDF reçues jusqu'à présent sont des "estimations", l'entreprise n'ayant pas les moyens de relever les compteurs régulièrement). Cet hiver, au plus froid, entre un radiateur à bain d'huile et le radiateur mural d'un mètre de long, j'arrivais au maximum à 17 degrés. Résultat, je n'ai plus les mêmes repères de température que mes congénères et, chez eux, je transpire, c'est gênant.


J'ai atterri là parce que, m'étant retrouvée sans toit, j'étais dans l'urgence et que c'est le seul studio (en un mois de recherches) pour lequel aucun obstacle n'a été opposé à la signature du bail. C'est sûr qu'un locataire pour ce genre d'endroit ne doit pas courir les rues…
Bref, disons j'ai eu de la chance et les propriétaires aussi vu mon honnêteté.
Pendant mon mois de recherches, en effet, j'avais eu droit à de multiples "Ah vous n'êtes pas étudiante, alors non, non, je ne préfère pas", les bailleurs de meublé voulant s'assurer qu'ils n'auraient pas à retrouver un locataire durant l'année scolaire, soit à des  "Vous n'avez pas quelqu'un pour se porter caution ? Vous n'avez pas de fiches de paie ? Non, non, je ne prends pas le risque", alors que je leur présentais les preuves d'une épargne conséquente. À croire qu'en France il n'y a que des salariés…
Donc j'ai eu de la chance de trouver ce cafoutch ! D'ailleurs quel plaisir au début (c'était l'été) que d'avoir un lit, une douche, un espace cuisine ! Dès le lendemain, je me suis préparé un petit plat mijoté avec toutes sortes de légumes ! Adieu les sandwichs ! Le pied.
Crise aidant, j'ai un temps espéré pouvoir m'acheter un petit appartement pour pouvoir me poser. Mais comme ici "ça ne baissera jamais", il n'y a rien de "correct" (on appréciera les guillemets) à moins de 230.000 euros, trop cher pour moi. L'hiver approchant, rester dans mon cafoutch n'était pas viable : ni pour ma santé, ni pour du travail, ni pour mon moral. Solution, me trouver un meublé salubre et mieux placé en attendant que les prix baissent, que l'occasion se présente, etc. Sur ce, mon conseiller financier, me propose de rajouter la coquette somme que j'avais sur mon compte rémunéré, sur mon assurance-vie, afin, qu'intérêts aidant, je puisse louer autre chose sans problème. Ok, me dis-je. Et j'accepte de perdre les 3, 8% de frais d'entrée (soit quand même plusieurs mois de loyer) pour avoir la caution bancaire nécessaire à mon projet, croyant naïvement qu'un établissement aussi prestigieux que les GAF (Grandes Assurances de France) faisait sérieusement les choses. C'était en novembre.
Début janvier je trouve un studio, demande aux GAF un accord de principe pour une caution bancaire (6600,00 euros) et là, stupéfaction, ce n'est pas possible pour cause "d'insolvabilité" vu que je n'étais pas imposable en 2007 !!! Alors que je venais de leur filer une énorme somme à 3,8% de frais d'entrée dans le seul but de pouvoir louer un meublé décent ?!  Et bien, oui, parce que, je cite : "On ne peut pas vous couvrir 500,00 euros de loyer si vous n'en gagnez que 500,00 ! "
Mais savent-ils seulement ce qu'est une caution bancaire ?

J'explique ce que c'est : la banque bloque sur un compte donné, les fonds que je lui fournis moic'est mon argent, pas le sien ! Qu'est ce que c'est que ce discours tordu prétendant "couvrir" la somme à ma place ! — pour rassurer le bailleur, vu que n'étant pas salariée en CDI je ne peux pas lui fournir la garantie couramment exigée (salaire en contrat à durée indéterminée si possible de fonctionnaire).
Mais si aucune banque ne suit cette loi, comment peuvent se loger, je ne sais pas moi, les artistes, les indépendants, les retraités à petits revenus, ceux qui reviennent de voyage ? ! N'étant pas salariés d'une boîte cotisant au 1% logement, ils n'ont même pas le droit au Locapass ! Et bien qu'ils aillent à l'hôtel (ainsi me répondit aimablement une employée des GAF) ! Ou qu'ils dorment dans leur voiture, ou qu'ils crèvent, pourquoi pas ? Parce qu'aujourd'hui, à part pour des cafoutchs inlouables comme le mien, les bailleurs sont pour la plupart extrêmement exigeants, même les CDD (excusez ce raccourci, je suis énervée) ne passent plus. Sans parler du fait que pour un meublé à 500,00 il faut théoriquement gagner trois fois plus, soit 1500,00 par mois ce qui élimine d'emblée la moitié des Français … Heureux ceux qui ont une famille pour se porter caution.
Stop ! en ai-je conclu, il faut que les gens fassent leur travail sérieusement dans ce pays.
Donc RAR (encore un raccourci, scusez-moi), Que choisir, Association française des usagers des banques, etc.… Zou !

De joli bonus suivent ma décision : de n'être plus complice, de me défendre, et avec moi tous les autres dans le même cas, me rend plus légère, et puis tous ces amis qui m'ont conseillée,  aidée à rédiger les courriers. Merci à eux !
Et merci à ma nouvelle banque aussi, qui a opté pour le service de proximité, la disponibilité, l'amabilité, la serviabilité, et pas de hotline ! Il m'a fallu à peine deux jours pour la trouver, obtenir son accord de principe pour une caution bancaire (alors que mes fonds sont chez GAF), et ouvrir mon compte ! Comme c'est agréable quand les choses se font normalement ! On respire !
Évidemment, pour ressortir mes sous de l'assurance-vie GAF (grevés des 3,8%  de frais d'entrée et des prélèvements sociaux, tout pour ma pomme), j'ai dû envoyer un RAR (5 euros de plus) et attendre une bonne quinzaine.
Résultat le studio m'est passé sous le nez… Bonjour les GAF !
Mais je n'ai pas dit mon dernier mot.




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/