Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 23:13

 

Le froid est revenu. Cet hiver n'en finit pas.
Je sors prendre le courrier et là…. Flûte ! La Caf m'informe que mes allocations sont diminuées (sigle et  diminution vont de pair, vous dis-je). Motif : radiation d'AntiChômDû et réinscription… Donc mon courrier simple et ma visite sur place pour "inscription rétroactive" n'ont eu aucune légitimité. Ou la préposée m'affirmant que ma demande avait bien été prise en compte m'a menti, ou le je-m'en-foutisme ambiant a fait le reste.
Conséquence : allocations diminuées et perte définitive de droits sociaux. Sans RAR ni courrier, ni parole ne tiennent : effet de… quoi ?
 
Tant pis pour moi. Depuis le temps que je le sais, j'aurais dû écrire en RAR, c'est évident.
Enfin, c'est évident…
C'est évident mentalement, par calcul, par défiance.

Mais quid de notre humanité ? Quid de notre capacité de vivre ensemble en bonne intelligence.

Je sais, c'est idiot, la société est ce qu'elle est, personne n'y changera rien, se prendre la tête pour ce genre de choses est pure perte de temps. Zen attitude.

N'empêche, rétorquai-je mentalement à cette Zen attitude tout en attrapant clefs, papiers et blouson — direction la Caf et AntiChômDû — comment vivre bien dans une société où la parole ne tient pas, où il faut sans cesse tout vérifier, tout contrôler ? En passant son temps à faire des RAR et autres démarches du genre jusqu'à l'épuisement ? En faisant l'autruche ? En se repliant ? En bougeant le moins possible ? En baissant les bras ?

D'évidence, c'est ce à quoi on en est arrivé en France : l'immobilisme et le laisser tomber. 
Qui vont d'ailleurs de pair et se renforcent mutuellement, c'est mécanique : plus je me heurte à ces dysfonctionnements plus je suis tentée de baisser les bras, ce qui leur laisse le champ libre. Et plus ils se répandent, moins j'ai la force de m'y opposer. Cercle vicieux.
Vicieux et délétère.

Tout en mettant le moteur en route, pendant un court moment, je me suis vraiment sentie "has been". C'est vrai, aujourd'hui la capacité de faire confiance - de faire simple - est plus une tare qu'une qualité. L'honnêteté aussi d'ailleurs. C'est presque infantile. Quant à la pensée, l'intelligence, la culture, une sorte de superflu…

Sur la route j'ai repensé à ce que, depuis quelques années déjà, ne cesse de répéter une de mes amies : "Les nouvelles générations se foutent de tout. Ils font mal leur boulot, ils n'en ont rien à foutre. Les conséquences, c'est pas leur problème…"

Point de vue trop englobant, évidemment. Mais ne reflète-t-il pas l'impression sourde que dans ce pays, il faut de plus en plus "repasser par derrière" à tous les niveaux ? Que quelque chose s'est profondément, structurellement, déréglé ? 

Comment en sommes nous arrivés là ?
Telle est la question qui, ce matin là, m'a poussée à retourner dans mon laboratoire intérieur.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/