Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2009 6 02 /05 /mai /2009 02:39

 

 


Déboires
Initialement j'ai intitulé ce blog "Les déboires d'Amada", pour le sens autant que pour le son : les 4 consonnes sonores (3 d + 1b) croisées aux 4 voyelles ouvertes (3 a + le a de "oir") qui le composent créent un effet de répétition à l'image des dysfonctionnements dont il veut rendre compte.
Côté sens, "déboire", composé du préfixe "de" et du verbe "boire", peut littéralement se traduire par "  anti boire". Disons quelque chose d'imbuvable, ce que confirme la 8ème édition du dictionnaire de l'Académie française :"Mauvais goût qui reste de quelque liqueur après qu'on l'a bue", et, plus radicalement le Littré : "un boire qui ôte l'envie de boire"
Genre : on a essayé de me faire avaler tant de couleuvres que je ne suis plus capable d'un gober une de plus. D'où la vertu des déboires : stimuler l'esprit critique à l'égard de toute potion. (Sans compter que la racine étymologique de boire, "bibere", confirme notre option sonore).

Laboratoire

Déboires et laboratoire riment et contiennent tous deux un "b". Et, tout comme Amada, "laboratoire" contient beaucoup de "a". Bref le principe sonore des "déboires d'Amada" est respecté  par le "laboratoire d'Amada".

Côté sens, le mot laboratoire vient, comme le mot labourer, de "laborare", travailler. Il a d'abord désigné  le local où l'apothicaire prépare ses remèdes, puis celui du chimiste.

Avec la récente mode des diminutifs, on le réduit souvent à "labo". Pour une fois, ce rapetissement me plaît en ce qu'il permet d'entendre dans "laboratoire", une conjugaison de laboratoire, lieu de travail, d'oratoire, lieu de prière, et d'orateur (d'où oratorio, œuvre chantée proche de la cantate)…

Des déboires au laboratoire

Bref, tandis que l'Amada des déboires subit comme la plupart de ses contemporains un certain nombre de substances sociales toxiques, l'Amada du laboratoire les vit comme expérimentations scientifiques et s'efforce d'en rendre compte à sa communauté.

Certes, au sens strict, "déboires" ne désigne que des empoisonnements du goût. Mais que l'on s'avise du fait que "sagesse" dérive du latin "sapidus" signifiant "qui a du goût, de la saveur" (issu de "sapere", savoir) et il apparaîtra clairement que c'est à notre sagesse — soit à notre sens de la "vie bonne" — que ces poisons s'attaquent.
Ce qui est plus grave qu'il n'y paraît.
N'est-ce pas ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/