Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 12:59

Je venais donc d'apprendre – cadeau ! – qu'on m'avait réservé un 20m2 inespéré au lieu du 15m2 initial à la résidence Lutins.

Hop, hop, vite, vite, je vais visiter.
Cela me convient, mais — allez savoir pourquoi —, le doute me prend en ce qui concerne le téléphone et je le signifie. Le remplaçant de la mégère ne sait pas quoi me répondre, vu que personne ne l'a jamais demandé, les locataires se contentant de la connexion Adsl illimitée incluse dans les services.
Personne ?! Non, personne.

Etrange. Non ?
Ni une ni deux, j'appelle Gaule Pigeons Voyageurs. Je vous passe les détails ("tapez tant", "touche étoile de votre téléphone", "talalaïlan, talala", coupure, recommence, voix enthousiastes et juvéniles, etc.). Résultat : la résidence Lutins n'est pas répertoriée dans le réseau. Pour Gaule Pigeons Voyageurs elle n'existe pas ! 

J'en informe derechef Cécile Durand. Etonnement de sa part, vu que la résidence est neuve et cablée, qu'il n'y a donc pas de raison que, etc…
Mais moi, sauvegarde personnelle oblige, je veux être certaine d'avoir ma ligne tout de suite et pas dans 6 mois.

Têtue je deviens.

Et raison j'ai !
3 jours plus tard, la résidence m'appelle pour me signaler qu'un technicien de Gaule Pigeons Voyageurs vient de passer et que si la résidence est cablée, elle n'est pas reliée au réseau !

Non mais c'est fou, il faut tout le temps tout vérifier dans ce pays! Heureusement que j'avais préventivement précisé - par écrit en RAR - qu'il me serait possible d'avoir ma ligne ! 

En attendant, je ne peux pas m'installer dans un endroit d'où il me sera impossible d'appeler et de recevoir des appels !

Vais-je devoir rester dans mon cafoutch ? Oh, non !

Le soir même un responsable haut placé Gaule Pigeons Voyageurs (appelons-le X), me joint. Il s'est renseigné.
Le problème vient du promoteur qui a "oublié" de relier la résidence au réseau ! Il va donc voir avec lui — le cuivre, cela a un coût — pour qu'il tienne ses engagements. Cela ne devrait prendre qu'une quinzaine de jours.

 - Mais c'est sûr ? Parce que si je résilie mon bail et me retrouve sans téléphone aux Lutins, je perd mon emploi, je précise.

Parce que, d'accord, négligences, "oublis", je-m'en-foutisme and co, aujourd'hui c'est comme ça, presque on s'y fait, on connaît la chanson : et ce n'est pas de ma faute, c'est telle boîte, tel contrat, tel truc qui n'a pas été respecté, je n'y peux rien, etc...
Mais bon sang de bonsoir ! Au lieu de se focaliser sur la "faute" (ce n'est pas moi), ou l'impuissance (je n'y peux rien, etc), on ferait mieux d'ouvrir les yeux sur les conséquences de ces défaillances sur la vie des gens !  Non ? (Ben, pas vraiment en France, où, sauf exception, on souffre d'une déficience chronique d'horizontalité...)

Bref, en femme avertie, je précise les conséquences éventuelles pour moi en deux exemplaires oraux successifs (dont, par courtoisie, je m'ingénie à varier la forme).
- Ecoutez, c'est pratiquement sûr, je vous rappelle pour confirmer lundi, me rassure mon interlocuteur du coup. Prudent.
 
Le lundi , il confirme. Dans la foulée Cecile Durand idem. De passage sur la région, elle me propose, si je me suis décidée, que l'on se rencontre et signe le bail. 
Je me pointe, son assistant affirme que monsieur X est très fiable, que s'il s'est engagé pour dans les 15 jours, c'est que c'est ok. Etc.
Mais, dans, dans ma tête, une question trotte : et si le promoteur faisait traîner. Télépathie ? A peine l'ai-je pensé, l'assistant me répond, "et ce indépendamment du promoteur qui, de toute façon, y est obligé…"
- Même si…,
je commence.
- Même s'il fait traîner, vous aurez le téléphone…

Quelques secondes de réflexion et banco. Je signe le bail pour deux semaines plus tard, le temps que le téléphone arrive.

Cette fois c'est la bonne, je quitte mon cafoutch ! Dans 15 jours, je serai enfin correctement logée,  waouh! 

J'en oublie toutes les emm… qui vont probablement suivre — résiliations et transferts de Gaule Pigeons Voyageurs, EDF, Sécurité sociale, Assuremp, assurance logement et voiture, plaques minéralogiques ans co…— et vais me faire une grande marche dans la campagne qui, cette année, grâce à la pluie, commence à flamboyer de mille couleurs !

Je me suis même ramené une salade sauvage à faire frémir les restos bio : feuilles de pissenlit, de mauve, de fausse roquette, de plaintain, de laiteron et même de roquette sauvage, sans oublier la pimprenelle ! Avec quelques gousses d'ail, un régal !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/