Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 19:01

 

11 heures, minuit. Combien bonne la relative fraîcheur à cette heure-ci ! Je tombe sur mes voisins, installés dehors. Ils m'invitent à boire un café. Conversation aidant, l'un d'entre eux me montre un courrier de sa banque des plus surprenants.

Je n'en retiendrai que les deux paragraphes suivants, cités in extenso :

Vos opérations et données personnelles sont couvertes par le secret professionnel auquel nous sommes tenus. Toutefois, pour satisfaire aux obligations légales et règlementaires, la Caisse Régionale peut-être tenue de communiquer des informations aux autorités judiciaires ou administratives légalement habilitées.

 

Jusque là, a priori, tout va bien, n'est-ce pas ? On comprend que les données personnelles du client seront protégées par la loi, la banque étant TENUE de les couvrir par le secret professionnel, sauf si l'Etat avait besoin d'y mettre son nez. Ok ?
Ok. Poursuivons la lecture. Paragraphe suivant :

 

Vous pouvez, conformément à la loi, accéder aux informations vous concernant, les faire rectifier (heureusement, c'est la moindre des choses, enfin ça va mieux en le disant…) ou vous opposer à leur communication à toute entité… 

"Vous opposer à leur communication à toute entité ?" Quelle entité ? Ca veut dire quoi "toute entité" ?  Non mais je rêve ! On vient de me dire que la loi obligeait la banque à ne pas communiquer mes infos, mais je peux m'opposer à ce qu'elle le fasse ? C'est quoi ce plan ? A moi d'obliger la banque à respecter la loi, sinon tant pis, elle ne le fera pas ?

Pour être sûre de la manipulation sournoise qu'il me semble comprendre, je relis…

Et… C'est dingue !

Après avoir rappelé et affirmé la loi, la banque la nie, tout simplement ! Démonstration :

"Vos opérations et données personnelles sont couvertes par le secret professionnel auquel nous sommes tenus"(…) SAUF QUE "vous pouvez (…) vous opposer à leur communication à toute entité (encore une fois quesaco ?)  ou à leur utilisation par la Caisse Régionale à des fins de prospection commerciale, en écrivant par lettre simple  (Ha ouais ? Je vais croire qu'une lettre simple, sans le soutien juridique d'un RAR, puisse suffire auprès de cette banque dont je découvre, ébahie, la totale mauvaise foi…) au Service Client de votre Caisse régionale à l'adresse figurant en bas de page…" 

Bref : c'est confidentiel puisque la loi y oblige, sauf que si vous n'écrivez pas au service client pour la faire respecter, et bien, elle ne le sera pas. Tout simplement. Sans compter que la lettre simple n'arrivera probablement jamais, et qu'il va donc falloir pour prévenir la violation de la loi que cette banque s'apprête à faire à l'encontre de son client, qu'il débourse 5,00 de RAR et passe du temps à le rédiger et à le poster.

Mon dieu que ce pays devient pénible !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/