Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 12:00

  AmadO-sblues.png

"Bailleuropéanacte" ? Qu'est ce que c'est que ce mot ? Vous comprenez-vous  ? Moi non...

Pourtant c'est d'évidence un des arguments du président de la République française en campagne pour lui-même....

Si son objectif caché était de me faire comprendre à quel point je peux être dépassé par l'évolution du monde, c'est réussi. Je ne pige pas.

Si c'est pour me faire comprendre qu'il est temps que j'abandonne toute once de culture française, là il me fait honte.

Ah, c'est une expression anglo-saxonne ? Elle est intraduisible ? Non ? Alors pourquoi ne pas la formuler dans la langue du pays qu'il dirige ?

Si c'est pour me faire avaler un autre "pas d'autre choix possible" que de nous soumettre à une nouvelle domination étrangère de son choix, là il viole la Constitution ! Le rôle du président est de défendre l'intégrité et la souveraineté de sa nation (article 5)! 

Ah, c'est parce que c'est une reprise d'une décision politique des américains en 1933, l'année où Hitler a pris le pouvoir... et que pour ne pas les vexer, eux, il fallait nous la dire dans leur langue ?

Ah...

Sauf que, j'en suis sûr, il y a plein de gens comme moi qui n'arrivent plus à suivre. L'autre jour, déjà on m'a parlé d'un quoi déjà ? Ah oui un "denim"... Comme je ne sais pas ce que c'est, j'ai parlé d'autre chose. Idem d'ailleurs il y a trois jours, où il était question (réunion pro) de réussir à formuler ma demande sous forme de pitche. J'ai fais répéter histoire d'en être bien sûr, mais non ce n'étais pas "spitche", un mot anglais qu'à force j'ai fini par intégrer (ça veut dire "acte de parole" je crois). Bon, je suis allé pisser. En le faisant j'ai repensé à "drive". Dans le dico franco-anglais, ça veut dire "conduire". Mais Amada m'a expliqué que non, que ça voulait dire autre chose, grosso modo d'après son expérience "faire ses courses en voiture".

Je regrette mais le dico dit bien "conduire". On s'était engueulés.

Je sais, je sais, c'est "hazbin", je suis "hazbin" pour des gens comme le président.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amada - dans AmadO's blues
commenter cet article

commentaires

Mr D. 14/03/2012 18:34


Je ne pensais pas au président. Je voulais surtout répondre à la dernière partie. Je vois trop souvent de résistance, c'est pour cela que je me suis permis la remarque : s'il l'on veut garder le
controle des évolutions il vaut mieux l'accompagner. Oui ceux qui utilisent ces mots le font pour se donner une apparence. Mais le simple fait de demander la signification d'un terme nouveau
oblige à la réflexion ... et quand on a en face de soit un(e) jeune de 20 ans, c'est lui donner les bons réflexes il me semble :)


Pour le terme "drive" au casino ce n'est pas plutot "drive-in" ? Ils ont une offre de service de commande sur internet, un tit gars rassemble les courses au magasin, et il suffit de se présenter
en voiture; coffre ouvert pour qu'un autre employé charge le véhicule.


 


Il est vrai que les hommes politiques ( majoritairement des avocats/juristes ) nous innondent de termes que personne ne comprends. Je me souviens du "les fondamentaux économique sont bons". J'ai
demandé, tel candide, autour de moi "c'est quoi les fondamentaux d'une économie ?". Personne pour répondre.

Amad0 15/03/2012 00:35



Ah oui "les fondamentaux sont bons"...! Je m'en souviens de celle-là aussi. Excellent le coup de la question. Vous voyez trop de résistance ? Moi je vois plutôt de l'adhésion à tout va. Et
en même temps une perte générale du goût de penser (il suffit de constater le niveau de la campagne présidentielle).


J'adore le langage, les langues, les mots. Il est des mots "étrangers" irremplaçables ce pourquoi on les adopte. Dire "ciao, ciao" sonne plus doux que "salut, salut" ou "au revoir au revoir".
Week-end est plus "pratique" et plus précis (du moins en France) que fin de semaine. Paëlla n'a pas d'équivalent, etc. J'en emploie souvent. 


Encore faut-il pouvoir les intégrer dans une structure maîtrisée, non ? Or je vois beaucoup de jeunes incapables d'écrire français, en fait d'écrire tout court... Reste l'image...


Surtout il faut pouvoir se comprendre. Pour reprendre le "drive", oui c'est "drive in" effectivement (conduire dedans donc...). Mon ami ne voyait vraiment pas ce dont il était question. Quel
avantage pour Casino que de devenir incompréhensible pour ses clients ? Cela dit c'est vrai que "back office" ça en jette plus qu' "arrière boutique"...


Bon j'arrête là parce que sur le sujet je suis intarissable. Je retiens le candide "c'est quoi les fondamentaux d'une économie ?" 



Mr. D. 14/03/2012 13:42


ha ... "drive" c'est aussi un coup droit au tennis, un coup longue distance au golf, un lecteur en informatique ... et maintenant l'on peut continuer avec "driver" car la aussi ça peut devenir
amusant la pléthore de définitions. D'ailleurs pléthore est un dérivé du grec "remplis", mais nous ne trouvons plus rien à redire de cette déviation sophistiquée. Peut etre parce que les grecs
antique ne sont plus là pour nous donner la leçon et nous rabacher "c'était mieux avant cette foutue jeunesse décadente qui ne respecte plus ses anciens". 


Bref, trancher entre l'évolution et l'involution d'un langue c'est difficile et je ne veux pas m'aventurer trop en avant, mais il me semble qu'il faut accepter cela et meme le canaliser, sinon ça
n'ira pas dans le bon sens en effet et l'on se retrouvera avec un vocabulaire appauvri mais suffisant pour dire "manger", "dormir" et "travailler". Les langues ont beaucoup (
tiens, mais pourquoi ne dit-on plus "moulte" comme les Italiens ?? ) évoluées.


En effet, dire "boniment" ou "pitch" ne me gene pas plus que cela -si un peu quand meme -. L'important étant à mon sens que tous comprennent le mot, le comprennent à l'identique et qu'il soit
utilisé dans le bon contexte ( et accessoirement qu'il ne remplace pas 10 autres nuances de mot ).


Sinon, moi j'étais convaincu pour faire ses courses les anglosaxons utilisait le mot "shopping".

Amad0 14/03/2012 16:54



Bonjour,


que les langues évoluent, certes. Mais que le président s'adresse à son peuple dans une autre langue que la sienne, non. Sachant que les processus mimétiques poussent les gens à adopter les
us et coutumes des pouvoirs dominants, il faudra bientôt qu'il nous parle en quoi ? Chinois ? 


Et pour ce qui est de notre vivre ensemble, est-il judicieux de compenser le sentiment d'impuissance général par des emprunts visant à se faire passer pour plus puissant, plus dans le vent qu'on
ne l'est ?La grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf, en se gonflant d'air, finit par exploser... Ca nous pend au nez.


A ce propos, merci de me traduire "pitch" ! J'ignorais que ce terme signifiait boniment et je ne pense pas que ceux qui affichent ainsi leur "modernité" en soient satisfaits. (J'ai une réunion
demain, ça tombe bien !)


Shopping pour "faire ses courses" oui, mais regardez la pub "drive" de Casino (je crois). Un de mes amis est allé demandé ce que signifiait ce mot à ceux qui l'affichaient sur une banderole,
parce qu'il ne voyait pas du tout ce qu'on essayait ainsi de lui signifier...


Comme vous le dîtes, lorsqu'on s'amuse à adopter des mots nouveaux, encore faut-il que tout le monde comprenne et comprenne la même chose... Or d'évidence ce n'est pas le cas de tout le monde, en
tout cas pas du mien. Et dans le cas de "drive", l'initiative vient d'où ? Des transnationales anglo saxonnes et des entreprises qui croient se grandir en parlant comme ces "grandes" ?


C'est du même accabit que "gourvernance" . En effet, la "gouvenance" c'est qui ? Personne. C'est où ? On ne sait pas. Ca fait quoi ? Rien (au contraire de gouverner et gouvernement). (En plus je
suppose que l'emploi de ce féminin vise à rendre le terme "inoffensif" dans les esprits, tout comme les voix impératives des hot lines décrites par Amada...)


On peut aussi parler de l'invention de la  "croissance négative" de C.Lagarde (la même qui, tant qu'elle était au gouvernement français affirmait "la crise est derrière nous") en lieu et
place de récession, de l'emploi du mot exclus à la place de pauvres, puis à sa disparition au profit de "plus démunis", avec, dernièrement, le retour plus ou moins admis de la notion de
"pauvreté" (mais pas des pauvres, qui restent des démunis). Etc.


Comme vous voyez, oui, il y a à dire. Et si les langues, certes, ont toujours évolué, aujourd'hui, la nôtre n'évolue pas, elle est manipulée, ce n'est pas pareil. D'où une épidémie d'allergies
verbales sans précédent...


Merci en tout cas pour votre commentaire


 


 



Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/