Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 13:32

 les-de-boires-d-Amada.gif

Qui dit déménagement, dit paperasses. Qui dit paperasses, dit fatigue. C'est de plus en plus vrai dans ce pays il me semble... Enfin, pour ceux qui changent de lieu, de travail, de situation. Pour les autres... Ils n'ont pas vraiment l'air de s'en rendre compte. Ou alors c'est que je vieillis... Passons.

Bon, donc plein de démarches à faire (Elect, courrier, tel, assurances, et j'en passe), d'autant que, pof !, au beau milieu, ça y est, mon licenciement arrive... Avec quelques bévues, impliquant de consulter inspection du travail, liste préfectorale, etc. Bref la liste des démarches est si longue et elles sont si lourdes, qu'une par jour, sur un mois, cela devrait le faire...

Evidemment, cela implique des tas de courriers.

Or la poste de mon petit patelin, se rétrécit de jour en jour. Ce n'est plus ouvert que le matin, et encore pas tous. Et, bien sûr, quand on se pointe, 15, 20 personnes attendent. Faut prévoir une heure quoi. Comme me le disait une amie, bientôt ce sera créateur d'emplois collatéraux, comme au Chili, où l'on paye des gens à faire la queue à sa place... Service à la personne, ça s'appelle...

Deux petits épisodes pendant les queues.

Le premier. Un monsieur ayant bien la soixantaine, a la "bonne" idée de demander à la préposée s'il peut venir déposer des paquets prêts-à-poster dans ce bureau alors qu'il les a achetés dans un autre... Mais enfin, pourquoi une telle question ? C'est oui, évidemment, la poste est un service public, non ? A moins qu'on commence à tous en douter... ? A ma grande stupéfaction, la préposée répond que non ! (Mais pourquoi bon sang avoir posé une telle question, je râle en silence). Mais le monsieur, malgré ses doutes de départ (vu la question), commence à contrecarrer en douceur. Ah bon ? Mais pourtant la poste est un service public, non ? Ca ne marche plus comme un service public ? Pendant ce temps tout le monde poireaute... Et tout à coup, à force, la vérité sort : "Oui, mais vous comprenez, Monsieur, nous on nous demande de faire du chiffre de vente. Et là, c'est moi qui vais devoir faire toute la manutention, alors que je n'aurai pas de chiffre à afficher..."

Ah... Oui... C'est quoi le plan ? Paresse ? Gérer en divisant ? Par la pression ? La rentabilité ? Résultat en direct : c'est contre-productif...

Le second. Deux jours plus tard, c'est l'après-midi, donc je vais dans une autre poste. 15, 20 personnes attendent... Mais, mais, nouveauté, un énorme écran plat situé au-dessus des guichets et visible par tous, diffuse de délicieuses images, d'arbres, de fleurs... C'est distrayant... Ca fait passer le temps... De temps en temps un spot de pub pour la poste en vante les services...

Super ! J'ai l'impression d'être une gamine que ses parents, trop occupés à des affaires de grands, plantent devant la télé pour qu'elle leur fiche la paix...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mr. D 23/01/2011 14:42



 


Bonjour, 


à la remarque :


[...] où l'on paye des gens à faire la queue à sa place... Service à la
personne, ça s'appelle [...]


je réponds que c'est déjà le cas pour les cartes grises des véhicules. Les préfectures (enfin, au moins celle du Rhône) diminuent leur
effectif sous prétexte que depuis l'été dernier il est possible de  se faire établir les cartes grises dans des garages qui nous le facturent 20/25€ en moyenne. 


J'ai bien essayé de la faire moi même à la sous préfecture de Villefranche sur Saône ... je suis arrivé à 9h (heure d'ouverture) et
il y avait déjà une queue interminable. Certains poireautaient depuis 7h. A 9h15 la sous préfecture a fermé ses portes ...
il y avait déjà trop de monde et seul ceux qui étaient présent depuis 7h ont eu le droit de rester. 


Par dépit j'ai fini par payé les 25€ à un loueur de véhicules utilitaire - agréé par la préfecture - pour qu'un autre fasse la queue à ma place.


Qui paye le moins paye le plus ... mais dans notre cas ce sont nous les citoyens qui payons le plus.


 



Amada 23/01/2011 17:39



Bonsoir, 


Merci pour cet exemple qui conforte le mien et nous indique clairement où nous allons. C'est peut-être ça la "relocalisation" des emplois ?


Cordialement


Amada



Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/