Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 11:16

Le-laboratoire-d-Amada.jpg

Article initialement publié le 01 mars 2010. Info de confirmation après coup en ce 12 juin 2010 (le Figaro): l'inéligibilité des élus pour délit financier vient de sauter. En clair, tu es élu, tu voles tes congénères d'une manière ou d'une autre, tu peux continuer à briguer des postes qui te le permettront, grâce à ton réseau. Cette fois c'est clair : le vol en haut est légitimé. On manque pas d'air, non ?

En plus sordide : le Jackpot pour le "haut" si son employé décède. Bien trouvé, non ? 

 

Pour commencer, 2 infos convergentes.
Une fois posées, on entrera dans le vif du sujet : la guerre sourde qui mine nos sociétés.

Primo, bonne nouvelle.

Les Echos viennent de contrer le défaut absolu de légitimité dont est frappé notre bon sens populaire. Ouf. Enfin un média reconnu appelle un chat un chat : les aides au logement nourrissent la bulle, au profit de ceux qui ont, au détriment de ceux qui n'ont pas ou plus. A lire ! 

J'avais compris. Sur les forums concernant la bulle immobilière
(un exemple) sans précédent que nous vivons en France, tout le monde dénonce depuis des années le fait que le contribuable paie deux fois : un loyer ou un achat très cher, et des aides au logement pour que la bulle reste "viable" pour ceux qui ont simplement besoin d'un toit (APL et défiscalisations). 

Mais quel crédit est-il accordé dans ce pays à la vox populi ?
Aucun. Elle ne veut pas d'un traité, on le lui impose de biais. Elle ne pense pas comme il faut, on la stigmatise. Elle se plaint de ne pas pouvoir joindre les deux bouts, on lui baisse les taux d'intérêts pour qu'elle puisse emprunter et que les prix immobiliers notamment se maintiennent.
 
Alors heureux événement que cet article des Echos, me dis-je.

Deuxio.
A quand la même lucidité explicite, limpide et légitime  (non populaire donc) sur le fait que les intérêts de la dette constituent aussi un transfert des ressources du peuple dans les poches de
la petite oligarchie financière mondiale qui tient de plus en plus le monde, via le "dispositif politique" ? A quand la même lucidité sur ce "vol" institutionnalisé ? 
Cela aussi court sur le net. Mais comme c'est la vox populi..., aucune crédibilité, aucune valeur, pire c'est — injure suprême selon en haut — de la "théorie du complot"...

Et voilà, rebelote, me dois-je de constater, notre monde est pris jusqu'au cou dans une guerre invisible, souterraine et terrible :
la guerre des voix !
Elle me fatigue, cette guerre. Mais comme c'est dimanche...
Allez, j'écoute.


***

Accroche
z-vous, je met le haut-parleur...
 
"Quel complot ? Nous sommes en démocratie !" gueulent de concert les voix légitimées.
 
"Une démocratie où le bon sens est en bas, le vol en haut", dixit, bis repetita, la vox populi (tentant desespérement de se faire entendre à coup de latinismes) au vu des deux infos majeures ci-dessus....
 
Entre les deux, commente en douce l'observatrice, une démobilisation croissante face aux élections, en clair une perte d'intérêt massive pour ce qu'en haut nomme démocratie et en laquelle on ne se reconnaît pas en bas. Que les conséquences de cette disparition de l'espace politique soient source d'émeutes, évidemment, pas un média officiel pour le dire....
Il faut dire que, bon, une bonne campagne de "pub" à la télé et le bon peuple reviendra aux urnes, se dit en haut. A moins que non... Bon, ben dans ce cas tant pis, insiste en haut, de toute façon abstentions et votes blanc ne sont pas comptés en France. Donc si 2% viennent voter, et que 1, 5% de ces deux pour cent choisissent tel ou tel clan, ce dernier pourra se vanter d'avoir l'approbation de 75% des électeurs...

Bref, on vous le répète, nous sommes en démocratie ! coupent un peu agacées les légitimées. Pour preuve, la transparence des données chiffrées affichées en temps réel en permanence par nos instiutions d'experts."
 
Serait-ce ainsi, se remet à penser l'observatrice, qu'au cours de son café télé du 25/10, notre cher président a pu prédire que nous allions tous "voir le chômage baisser dans les semaines qui viennent" ? 

"Le président fait des prédictions ?" s'était alors ahurie la vox populi, sidérée. Mais après ce petit moment, elle dut se rendre à l'évidence. Son Président avait bel et bien des pouvoirs magiques ! 
"Car comment peut on  "voir" le chômage baisser ?" s'était-elle étonnée n'ayant jamais vu baisser que ses revenus, ses récoltes, les fleuves, toutes choses tangibles.  
Comment si ce n'est  
comme les voyants ?
Il "voit" le Président, comme le
s  voyants ? Notre Président est voyant ? Comment cela se fait-il ?"
 
Mais par de miracle de la pédagogie médiatico-experto-politique, évidemment, reprennent les légitimées : les tableaux statistiques, ces fruits de  la "science moderne". 

Et oui, soupire l'observatrice, "science" : le truc légitime par excellence. D'où qu'en haut brandisse et bénisse ces tableaux à tour de bras...

 
Sauf que leur fiabilité est douteuse. Parce que "finalement" non, le chômage n'a pas et n'est pas en train de baisser. Ce n'était pas une baisse, c'était une hausse. Et cette hausse s'est poursuivie en janvier... 

"Il y a eu erreur de calcul, ça arrive. C'était une erreur, c'est pas grave. Ce n'est pas parce qu'on y trouve parfois des erreurs que ces tableaux ne sont pas fiables. La preuve, le Président en personne leur avait fait confiance... Il n'a pas menti, il a fait confiance aux experts. Et une erreur ça arrive, argumentent savamment les légitimées.

Et pour parer aux "complotistes" encore tentés de voir dans cette affirmation une tentative de manipulation opérée par les pouvoir publics, il faut savoir que les erreurs arrivent aussi dans le privé. C'est pas grave. Quand la Mianf annonce 3% de hausse des prix immos en avril 2009, elle se fie aux chiffres, c'est tout.  Qu'après coup cela s'avère faux, c'est pas grave, on rectifie et puis voilà. Y voir une tentative de manipulation des acheteurs est idiot et malsain."

Vous comprenez ? s'agace l'observatrice.
On vous le répète nous sommes en démocratie !
La preuve : la transparence des tableaux statistiques officiellement affichés. Et la preuve de leur scientificité c'est que les politiques leur font confiance. Et la boucle est bouclée.
En plus, en les rendant publics, en haut ne fait-il pas la preuve qu'il se soucie de l'éducation du peuple ?

... (Silence de la vox populi, encore sous le choc de ces multiples révélations.)....

Vous êtes quand même inquiets, c'est quoi qui vous inquiète ? s'enquièrent les légitimées devant son air un peu sonné.
Que vous n'y comprenez rien ni aux méthodes statistiques ni au langage des traités que nous vous imposons ?
Ah, mais les petits, fallait faire des études... Mais bon, puisqu'on vous DONNE les résultats... Faites-nous confiance.

... (Silence de la vox populi, cette fois déconfite, ce qu'un tableau confirme : l'indice de la "confiance des ménages" vient de baisser)...

Vous êtes quand même inquiets, malgré tous  les discours qu'on vous tient pour "rendre la confiance aux ménages" ?
C'est quoi qui vous inquiète ? Les complotistes ?

... (Silence de la vox populi, de nouveau sidérée)...
 
Vous êtes quand même inquiets, c'est quoi qui vous inquiète ?
L'impression qu'on vous ment, pire qu'on vous manipule, qu'on ne vous entend pas, qu'on ne vous écoute pas ?
Heu, là, faut aller voir le psy vous savez.... 

Mais ça va pas non ?! s'inquiète l'observatrice. Le bon sens c'est tout sauf fou ! Et telle que je la connais la vox populi ainsi taxée de folle va préférer la folie dont on l'affuble à l'asile psychiatrique !

Et, pof, ça n'a pas loupé un citoyen lambda, s'est jeté en avion sur le centre des impôts de son bled pour  en finir — ce sont ses mots- avec Big Brother... 

Joli sens dessus-dessous de la vox populi qui répétait en vain "Le bon sens en bas, le vol en haut" , non ?
Des fois qu'en volant en bas, le bon sens frappe en haut...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/