Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 12:49

les-de-boires-d-Amada.gif

Entourée de mes 5 chevaliers servants, j'ai donc troqué mon 19m2, fenêtre contre autoroute, pour un studio-loft campagne. Ouf !

Entre la course contre l'agence SMJ, et autres obligations, je m'agite. Du coup, il me faut 24h pour me rendre compte que je me gèle. Je fouille dans les cartons, trouve le thermomètre : il fait 15° ! Et moins dans la salle de bain dont la fenêtre doit rester ouverte, vu les odeurs et l'humidité. 

Cerise sur le gâteau, la wi-fi incluse dans mon bail n'est pas accessible... Or j'ai résilié mon abonnement précédent. Quant au téléphone, bien que j'aie demandé son transfert 15 jours à l'avance, et bien, il fallait s'y attendre, il ne fonctionne pas... Or, j'avais prévu des tas de démarches pour redémarrer ma vie professionnelle. Je me disais : "Une fois que tu auras du calme, plus de place, un environnement plus amical, tu vas trouver les ressources pour te relancer..." J'étais prête, je piaffais.

Et là, j'ai les ailes coupées... Je déprime... Je n'arrive plus à me lever le matin, il fait trop froid et puis pour quoi faire ? A 15°, je n'arriverai à rien de toute façon...

Heureusement, il a fait beau et en tapant sur les vitres, le soleil a fait remonter la température à 17° dans une partie de la pièce. Heureusement, en fin de semaine, un copain de ma bailleuse est venu réparer le chauffage. Je suis restée à côté de lui pour lui passer pinces, lumière, boulons, etc. Il y avait un de ces court-jus ! Bref, c'est réparé, et hop, me voilà à 19-20°... Et puis, la machine à laver suit (et oui, les femmes seules ont besoin de bras forts, de bras d'homme pour des choses simples comme une machine à laver, vous voyez ?).

Au bout d'une semaine c'est vivable. Mais toujours ni téléphone ni donc internet... Ainsi va la France...

Moubarak a cédé au peuple et, moi, je ne retrouve pas ma pêche... Toujours et encore devoir batailler au ras les pâquerettes, c'est vraiment épuisant... Mais qui le sait vraiment, à part ceux qui y passent vraiment ? Personne.... Alors, en plus, il faut faire bonne figure pour ne pas faire fuir tous les autres. Il faut ravaler sa plainte, cacher la difficulté... C'est épuisant aussi... J'en ai marre.

Peut-être devrais-je me contenter de baisser les bras, de profiter du soleil, du silence, du chant des oiseaux ? Ne plus me préoccuper de trouver du boulot (sans téléphone et sans internet, de toute façon...) ? Me dé-soucier totalement ?

Lâcher prise comme "on" dit ? Ouais... J'ai comme l'impression que c'est une sagesse pour nantis... Pour moi le défi est un peu plus radical...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mr. D 14/02/2011 11:11



Bonjour, 


Je ne peux pas vous prendre par la main pour vous tirer de l'avant et vous remotiver, mais peut etre qu'un regard sur le passé pour re voir tout ce qui a été fait
de positif vous rappelerait pourquoi il ne faut pas baisser les bras totalement. 


Toutefois, après une période -très- agitée il est bon de se reposer un instant. Le corps et l'esprit ont leurs limites.



Amada 14/02/2011 11:22



Bonjour Mr D


Merci pour vos encouragements. Je pense effectivement qu'il faut que je me repose. Mais la précarité n'y aide pas. Cela dit, dehors les oiseaux chantent, c'est mieux que l'autoroute !


Cordialement


Amada



Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/