Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 16:45

les-de-boires-d-Amada.gif

Le début, puis la suite,

Puis la suite : j'arrive à la troisième boutique.
Evidemment, il faut faire la queue. Mais après tout c'est peut-être bon signe ? Puisque ni les 3 téléphones Services après-vente, ni Internet, ni les deux premières boutiques en dur, n'ont pu me donner la moindre info sur la panne téléphone fixe, téléphone Internet, téléphone qui frappe la pauvre télétravailleuse que je suis... Peut-être que toute la région se retrouve là ?

Enfin, un monsieur me reçoit. Je lui explique mon problème, qu'il n'y a pas moyen d'avoir la moindre info, ni par Internet, ni par les divers téléphones des services après-vente, ni même par les précédentes boutiques et que...

Là, il me coupe la parole et il y a de quoi tomber des nues !
Primo : les robots des services après-vente ne passent jamais un conseiller à ceux qui appellent avec des portables !
Et bien, première nouvelle ! Les robots vocaux n'en informent pas les appelants ! C'est quoi le but ? Claque ton fric, claque ton fric ! ?
Secundo : La boutique d'avant ne m'a proposé un domino ?
Un quoi ?! Et bien un domino, une clef 3 G ? Quésaco ? (Je sais, c'est incroyable qu'il y ait encore des gens comme moi qui ignorent ce genre de truc élémentaire....). Bref c'est un bidule qui, carburant aux satellites, passe outre tous les systèmes concrets... Ah !
Là-dessus, le monsieur fait le numéro du service après-vente et me passe le combiné, en me disant d'en demander une à l'interlocuteur qui, cette fois, c'est sûr, va me répondre. (Je sais, il vaudrait mieux que j'écrive SAV  que service aprère-vente, pour avoir l'air de comprendre quelque chose au commerce, mais vu que ça sonne "savoir", et que d'évidence ce n'est pas le cas, je peux pas...)
J'attends et, wouaouh, quelqu'un - un connseiller donc - me répond. Mais je déchante vite, pas de domino pour moi. J'appelle le monsieur à la rescousse. Ils discutent. Il me repasse le combiné, le gars va se renseigner. J'attends. Mais non, me dit le conseiller, c'est une panne collective, donc pas de domino...J'ai beau lui pleurer que je suis en téléravail, rien  à faire, d'autant que je n'ai pas pris une "assurance professionnelle" (ah...). "Et la panne elle va durer longtemps ?" Au maximum jusqu'au 16...
J'en reste assomée, 15 jours de plus à attendre....   Et là,
des tas de trucs idiots me tournent dans la tête : est-ce parce qu'il s'agit d'une panne collective que la première boutique ne m'a même pas parlé du domino ? Ben non puisque je n'ai pas eu affaire à un technicien, mais à une hôtesse qui ne savait même pas (ou avait ordre de ne pas m'en informer) qu'il était inutile d'appeler le SAV (!) avec un portable. Et puis, vu la durée du problème, Heureusement qu'après mes échecs auprès des SAV (!) téléphoniques, j'avais envoyé un recommandé à la tête de la boîte...

Le monsieur me voyant songeuse, vient aux nouvelles. Je lui explique le coup de la panne collective, le remercie très vivement de m'avoir renseigné (ben oui, vu l'ambiance, un type qui fait son travail, c'est vraiment exceptionnel) , et conclus " bref, je suis dans la merde..."
Et là - comme quoi, des fois, la tenacité ça paye - son collègue entends. Et pof, il lui suggère qu'ils pourraient utiliser tel subterfuge. Non ? Ah bien oui , pourquoi pas ? Mais on a encore des... ? Il va voir et revient triomphant.

Ca y est j'ai ma solution ! Ils me dépannent contre un chèque de caution !
Et, chez moi, ça marche !

Et oui, l'humain, il n'y a décidément que ça de vrai ! Je l'ai bien fait savoir, quand je suis revenue rendre le bidule. J'ai remercié à voix très haute et publiquement mes anges gardiens !

En entre temps, j'ai demandé au conseiller technique (une femme) avec lequel on m'avait donné rendez-vous, de bien vouloir faire remonter l'info de ce bordel de voleurs jusqu'en haut. Elle m'a dit ok d'une voix lasse, en me faisant comprendre qu'en haut on se foutait complètement d'en bas....

Heureusement, il y avait le recommandé. J'ai été gratifiée d'un petit geste commercial... Comme quoi la menace ça paie aussi parfois...

Bref, si vous subissez une panne téléphone-Internet, sachez-le, inutile d'appeler le SAV avec un portable, ou d'aller voir une boutique sans anges gardiens...



 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/