Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2010 6 01 /05 /mai /2010 20:45

les-de-boires-d-Amada.gif

Je fais partie de ces gens qui "parlent" : en faisant la queue, en attendant la monnaie. Je ne bavarde pas, je parle. Je dis où j'en suis par exemple, histoire de donner sa chance à une possible vraie rencontre, à un échange authentique, pourquoi pas fraternel. (Histoire aussi parfois de pratiquer l'info sauvage : soulever un point aussi critique qu'ignoré que l'article de 104 Masstricht).

C'est comme ça que, l'autre jour, j'apprends que dans une boutique où je vais régulièrement, l'employée que j'aime bien (la cinquantaine) habite dans un studio (17m2) qu'elle loue 500,00 euros /mois. Comme c'est itou pour moi (19M2) je fais remarquer que c'est monstrueux comme prix."Ah oui, mais il est très lumineux et..." commence-t-elle à me répondre à mon très grand désespoir. 

Car comment trouver "bien" de ne pas pouvoir se loger correctement quant on travaille à temps plein ? Ou même de ne pas pouvoir se loger du tout vu que les smicards n'ont légalement pas accès à ces 17m2... ? Les smicards, que dis-je ? La moitié des français (salaire médian à moins de 1500 euros), oui ! (D'où les "colocs", les caravanes, les voitures, et la pléthore de "faux" (fiches de paie, déclarations d'impôts etc.) qui circulent en France à cause de l'immo, question de survie... Mais passons)

Comment trouver "bien" de ne pouvoir vivre que dans 15-20 M2 en y laissant 50% de ses revenus, si ce n'est plus ? Je suis terrifiée de voir que personne ne semble se rendre compte du phénomène. Terrifiée, vraiment.  Comment en est-on arrivé là ?    Je sais, on va me sortir le coup de la grenouille qu'"on" fait cuire dans sa casserole. Au début l'eau est tiède, puis un peu chaude, mais bon. Puis chaude quand même, puis vraiment très chaude, s'inquiète mollement la grenouille amollie. Et quand c'est brûlant, c'est cuit. Je veux dire : la grenouille est cuite. Elle est morte.

 

Mais on n'est pas des grenouilles ! Si ? Non. Non. Quand même pas. Alors comment est-"on" parvenu à nous faire avaler ces couleuvres qui nous pourrissent littéralement la vie ? Avec quoi ?

Des stats ? Peut-être bien oui, vu que ce sont les plus gros leurres qui soient, vu que du réel, elle ne disent RIEN, contrairement à ce qu'"on" prétend. Démonstration : dans une rivière, j'ai 3 millions de petits cailloux de 10 grammes et un énorme rocher de 3 tonnes. La stat affirme que pour cette rivière le "cailloux moyen" pèse tant. Mais il n'existe pas ce cailloux moyen ! Il n'existe pas! La réalité c'est 3 millions de petits cailloux et un gros rocher. Point. Le reste est purement imaginaire l

Je suis terrifiée de voir que personne ne semble se rendre compte de ces phénomènes. Terrifiée, vraiment.

 

Mais, ouf ! Ouf, ouf ouf ! Enfin, un article de la presse officielle dit enfin tout haut la misère qui s'installe en France, entre autres à cause du prix des logements à l'achat et à la location. 

Après le silence et la honte des victimes de ces politiques désastreuses dénoncées par la plupart des sites de reflexion immobilière, va-t-on pouvoir ouvrir les yeux ? Dire enfin la vérité ? Cesser "d'encaisser" comme si c'était normal de payer 500,00 un 17m2 ?

 Ouf ! Ou coup d'épée dans l'eau ?

Coup d'épée dans l'eau comme d'hab,

puisque "la crise est finie", "il n'y a pas de crise", "tout va bien", "personne ne meurt de faim, pas chez nous en tout cas", etc.

Puisque que les vrais informés, les vrais penseurs du monde, Stiglitz par exemple (prix Nobel d'éco quand même) sont persona non grata désormais...

Violence de cette époque folle... et bétifiée à pleurer...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/