Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 11:19

 

les-de-boires-d-Amada.gif

Ma voisine déboule, en rage. La moitié de sa paye (temps plein, précisons) passe en loyer. Avec le peu qui lui reste pas question d'ouvrir une ligne de téléphone fixe. Elle s'est donc contentée d'un mobile à carte. Mais bon, c'est trop cher, finalement. Elle va donc pour s'enquérir d'un abonnement.

Impossible ! Elle est fichée par P..., une boîte qui fait passer à tous les opérateurs de téléphonie les infos pour impayés (preuve que ces opérateurs ne se donnent pas le mot pour les tarifs, ils sont en concurrence....).

Comment faire pour débloquer la situation et obtenir un forfait ?

Et bien écrire à P... pour qu'ils trouvent l'opérateur qui a signalé l'impayé. Puis écrire au dit opérateur et régler la facture. Puis attendre que le dit opérateur écrive à P... pour débloquer le droit de souscrire à un forfait.

C'est ça la téléphonie moderne ? Fou rire nerveux (vous aussi, non ?) ...

Après quelques jours de grosse cogitation, elle suppose que le seul impayé possible viendrait de XX. Elle prend son courage à deux mains pour essayer d'en apprendre plus en s'évitant courriers RAR et compagnie, parvient à joindre XX : pas d'impayé chez eux...

Donc d'où vient cet impayé ? Mystère. Pour le savoir, écrivez en RAR 3 fois et dans trois ou quatre mois vous en saurez plus... Et peut-être daignera-t-on vous autoriser à souscrire à un forfait...

La norme commerciale aujourd'hui ? C'est la oumission servile du client à son prestataire...

A mon avis le premier qui casse le système fait un tabac (à moins qu'il na finisse assassiné par ses pairs. Vu la violence de leurs pratiques, on peut le supposer)....



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/