Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 13:15

AmadO-sblues.png

Il faut écouter très attentivement la langue dominante : elle est prophétique.

Il y a des années, je m'étais inquiété de l'apparition massive de l'expression "donner des emplois".

"Donner" des emplois ? Alors qu'il s'agit d'un contrat ou l'un "donne" son temps et ses compétences, et l'autre de l'argent en échange. Donner des emplois, comme si l'un donnait et l'autre recevait, alors qu'un contrat de travail c'est donnant-donnant ? Que venait faire cette terminologie de la charité dans un contrat commercial ?

C'était quoi l'idée ?                                                                                 Que les chômeurs étaient de "pauvres gens",  auxquels des "riches gens" devaient faire l'aumône d'un travail ?

Pour les travailleurs, employés, salariés, c'était de très mauvais augure...

D'accord cela a pris 10-15 ans mais on y est. Les chômeurs sont maintenant invités à travailler pour rien.

Vous n'y croyez pas ? Et bien c'est déjà le cas en Allemagne : des profs de fac à 1 ou 2 euros de l'heure (plus ou moins la rente versée à ces machines nommées horodateur). Et, maintenant, en France, les périodes d'essai précédant une validation définitive de contrat, ne sont plus rémunérées. 

Objectif officiel : vérifier que le travailleur correspond bien au poste. 

Des agences de service, chargées de cette tâche de vérification, elles, touchent 2 euros de l'heure par travailleur. Elles, elles gagnent de l'argent, preuve qu'elles travaillent, elles, n'est-ce pas ? C'est bien là l'équation véhiculée par la nouvelle formule en vogue "travailler plus pour gagner plus", non ?                                                                               Si tu gagne plus c'est que tu travailles plus. Si tu gagnes moins c'est que tu travailles moins. Donc l'agence de placement travaille, et le travailleur à l'essai, non. Puisqu'il ne gagne rien, lui. (Pas étonnant, au départ c'est un "assisté", pardon un chômeur).

Et voilà.

A force d'en faire des "bénéficiaires" de cette "charité" sociale qui consiste à "donner" des emplois ou à concevoir l'assurance chômage comme "don" d'un Etat Providence et non d'une redistribution des taxes sur le travail pour couvrir la période chômée, on a fini (il suffit de lire les forums) par  considérer les chômeurs comme des bons à rien, des assistés, ou carrément des parasites, vivant aux crochets de nos impôts. Que ces mêmes impôts servent à payer 2 millions d'euros/an des supers travailleurs comme Proglio ne choque par contre personne. Lui, vu son salaire, c'est évident, il travaille beaucoup. Donc il gagne plus que les faignasses qu'au fond nous sommes pratiquement tous... 

C'était pour rigoler. Je voulais dire : que nous sommes pratiquement tous DEVENUS puisqu'en France les salaires ont baissé de plus de 9% (tandis que la rentabilité boursière montait d'autant)...


Partager cet article

Repost 0
Published by Amado - dans AmadO's blues
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/