Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2009 7 31 /05 /mai /2009 00:00

Une agence me laisse un message. Objet : une maison de village à visiter, qui serait dans mes prix. Mollement allongée sur mon lit, je me demande si je vais y aller. Outre que depuis la baisse j'ai plutôt envie de me rapprocher de "ma" ville, il y a souvent plein d'inconnues dans ce type de bien : état de la toiture, des murs, de la tuyauterie... Quant à la surface...

Yeux fermés je me remémore, l'été dernier. Je venais de revenir dans le coin, affolée par les prix. Certains biens avaient doublé = 200% en 4 ans ! Alors les 140% de hausse en 10 ans qui faisaient et font le consensus... 

Soupir...
Je me revois visiter une maison dans un très joli village. Elle était annoncée comme spacieuse, claire avec son petit jardin, etc. En fait, elle est plein nord, humide... Et le "jardin" est une sorte de cour étroite, plein nord, dans une ruelle où l'on n'accède qu'à pied. Bon, ça ne m'intéresse pas. 
Sur ce, la commerciale, décide de me faire visiter un petit appartement au premier dans une maison voisine, estimant le bien surévalué et donc négociable. Ceci étant improvisé, nous n'y restons qu'une dizaine de minutes, mais l'impression qui m'en reste est agréable. Du coup, je rappelle le soir même pour avoir la surface. "Autour de 70m2" me répond la dame.
 
Ok. Je réflechis à toute allure et lui demande si une proposition à tant, pourrait passer. Il faut qu'elle se renseigne. Ok. Et me voilà en train d'imaginer comment je placerais mes meubles dedans, d'y retourner le dimanche pour voir l'immeuble de l'extérieur, "tâter" l'ambiance, ce genre de choses… Signe d'un réel intérêt.
Le mardi, la dame me rappelle, en me disant que l'offre passerait mais à 5000.00 euros de plus. Cela m'est impossible, mais peut-être qu'en insistant…  Et comme je n'ai pas réussi à "caser" correctement mes meubles mentalement, je lui demande de visiter à nouveau et me pointe avec un mètre. 
50-55 mètres carrés tout au plus ! 

"Mais, où est le problème ? Débarassez vous de vos meubles. Vous savez, on n'achète pas à la surface mais sur une ambiance…"

Ben voyons ! Gère ma vie à ma place ! Une technique "pro" de chez "pro" semble-t-il dans cette branche.
Fin de l'histoire.
 
Le même scénario s'était répété pour une autre maison de village qui soi-disant faisait 80m2. Elle devait en faire un maximum 60, dont 20 de cave de plain pied aménagée… Je dis cela sans avoir utilisé mon mètre, il suffit de quelques visites pour avoir le compas dans l'œil. Enfin, en ce qui me concerne, car d'évidence ce n'était pas le cas des forts sympathiques dames de cette autre agence — des "pros", elles. Je n'ai même pas relevé l'arnaque. J'ai juste constaté à voix haute et sophronique que c'était très mignon mais que, malheureusement, je n'arriverais pas à y caser mes livres.
J'avais évité le mot "meubles". 
"Livre" c'était bien mieux, en fait c'était tip-top. Parce que même si dans la pratique, lire est assez "has been", le livre "on" respecte encore un peu, "on" comprend vaguement que s'en débarrasser n'est pas si simple, "on" sait parfois que nombre d'entre eux ne sont pas réédités, et "on" se la boucle sur le désir du client de ne pas s'en défaire. (C'est fou, des fois, les astuces que je peux trouver pour ne pas me faire agresser...). 
 
Pour les néophytes, l'avantage des appartements c'est qu'une mesure "officielle" de la surface — la loi Carrez — est obligatoire pour vendre, ce qui n'est pas le cas des maisons. Evidemment, c'est une réglementation supplémentaire dans un pays déjà saturé de lois et de règles. Mais vu les attitudes des "professionnels"… Et sans doute des particuliers. Plus la "bulle" qui nous a monté le prix du mètre carré jusqu'à l'indécence...
Alors merci à tous les abuseurs, menteurs, arnaqueurs et spéculateurs crasses par qui viennent les carcans ! Parce qu'en France, une négligence par ci, une négligence par là, et –pof- l'Etat vous envoie une obligation supplémentaire, généralement coûteuse en argent, en temps, en énergie.

Cela dit, il faut le reconnaître, il en découle un fort bénéfice pour l'intérêt général : la création d'emplois (il faut des "pros" sacrément outillés pour mesurer une surface c'est bien connu), sûrs de surcroît puisque le client est obligé d'en passer par le "pro" en question, et en  plus — le "must" depuis la crise — non délocalisables. Que voulez-vous de plus ?
A croire que pour créer des emplois dans ce pays, il suffit de glander, de tromper le client ou de se plaindre... Ca me rappelle je ne sais plus quelle loi obligeant les écoles à couper des châtaigniers centenaires, histoire de préserver les bambins des bogues devenues soudain très dangereuses après des siècles d'inocuité...
Et si je me reconvertissais en mesureuse de surface... (Je rigole. Je n'ai pas du tout envie de me taper l'hyper-formation, surpra-professionnelle de je ne sais combien de mois ou d'années sans doute exigée ("tiens, au fait, ça aussi c'est des emplois, je m'avise.. 
Faudra que tu te renseignes.... C'est vrai, formatrice en surface, ce serait cool. Tu rencontres des gens, tu organises tes rythmes, tu manipules des bidules sympas...")

Hum... En attendant, allez, je me bouge, je rappelle l'agence, m'assure que le soleil rentre dans la bicoque — "Oui, oui, à part une des pièces du bas, c'est très lumineux" — me tape les 40 bornes aller et retour histoire de m'éviter d'éventuels regrets, et reviens riche d'une nuance lexicale "pro" indispensable à mes futures recherches : "lumineux" en jargon signifie "de la lumière mais pas du soleil"... Au moins je n'ai pas tout à fait perdu mon temps. Et puis je suis sortie de mon cafoutch quelques heures, c'est toujours ça d'évité...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gravos 18/06/2009 22:27

pour éviter de se faire embobiner sur les surfaces :http://www.castorama.fr/store/telemetre-sonictape-casto--PPRDm486797.htm

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/