Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 14:59

 

les-de-boires-d-Amada.gif

Bon, voilà 4 ans que je cotise à l'Ursaff (24% de mes rentrées en gros) en tant qu'auto- entrepreneur.
Au passage, un petit coup de gueule : non, je ne suis pas dans le bâtiment, pas plombier, pas maçon, pas électricien, ni dans le e-commerce. En clair je ne concurrence personne, c'est même le contraire ! J'ai de redoutables concurrents à 350 euros par moi à Madagascar, l'île Maurice et j'en passe. Heureusement, mon employeur résiste au "cheap bordel" généralisé !

Bref, comme j'étais aussi salariée, je suis restée au régime général côté sécu. Mais voilà que, deux jours avant de me retrouver aux urgences (où j'ai été opérée dare dare), je reçois deux courrier : un de la sécu et un du RSI (régime des indépendants) me demandant de justifier ceci et cela.  Je vous dis pas le "flip" administratif pour les frais !

Bref à peine sortie et encore très flageollante, je téléphone aux un et aux autres pour comprendre de quoi il en retourne.
Côté RSI, première réponse, je relève du RSI, pas du régime général. Oui, sauf que le RSI m'avait refusé, vu que j'étais salariée, puis inscrite à Pôle Emploi. "Oui, mais madame, m'entendis-je rétorquer d'un ton d'autorité tançant une irresponsable, il fallait vous renseigner...." 
Et prend toi ça dans la gueule.... et ferme la, il n'y a pas à discuter.
Ok je me renseigne par téléphone auprès de la sécu. Réponse, il faut demander à Pôle Emploi un bilan de vos versements. Oui, mais je n'en ai pas puisque je suis auto-entrepreneur. Tant pis, à faire quand même. Ce que je fais. Réponse : j'ai touché 6,85 euros de prestations en 2013 (j'avais pas capté... Mais eux, d'évidence ça leur a mis la puce à l'oreille des deux côtés...).

Bon je rappelle le RSI.. Et là "on" m'explique que, pas du tout, je ne relève pas du RSI, puisque je suis à Pôle Emploi. Oui, mais la dernière fois, "on" m'avait dit que si, vu que je ne suis plus salariée et que... Pas du tout madame vous ne relevez pas du RSI, sinon vous seriez enregistrée et au courant... ! Bon, donc votre première réponse - "madame, il fallait vous renseigner..." - n'était pas a bonne ? Ben non, c'était une erreur...

Ok. Assez inquiète, je vais faire la queue à la sécu. (Ce fut d'ailleurs un bon moment, parce qu'au lieu de me ronger les sangs, je me suis mise à marcher - je dois le faire 1/2 heure par jour - et que ça a fini par faire rire tout le monde, et rendu plus légère l'attente des autres...)
Et là, à la sécu, le préposé m'explique que comme je suis "entre deux", la sécu et le RSI se renvoient la balle (un usager de moins, c'est autant de gagné). Donc ?

Donc le mieux c'est que j'omette de préciser à la sécu que je suis auto-entrepreneur, vu que mes droits de salariée vont jusqu'en 2015. Point. C'est "mentir", ça (je le fais déjà sur injonction purement verbale à Pôle Emploi, voir ici, ça commence à faire beaucoup ) ? Non, pas vraiment, puisque mes 8 ans de cotisations (patronales et salariales) m'ont acquis ce droit. Point. 

Le problème, visiblement, ce sera après. C'est ce que m'a fait comprendre mon chirurgien. Ils ont des tas de problèmes pour les remboursements avec le RSI.... C'est sûr qu'un petit auto-entrepreneur ce n'est pas Crésus. Mais bon, en 2015, j'aurais déjà cotisé 4 ans, sans aucun frais pour eux, ça devrait le faire, non ?

Et voilà...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'Amada
  • Le blog d'Amada
  • : Un regard ethnologique et artistique sur les dysfonctionnements quotidiens en France, comme par exemple l'emprise dérégulant des hots-lines, les incessantes trangressions des règles, les solutions bloquées par la rigidité idiote des catégories administratives. Bref les raisons de la lassitude et de la passivité politique des Français.
  • Contact

Profil

  • Amada
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.
  • Ethnologue, journaliste, écrivain.

Bienvenue sur mon blog

La "dérégulation", une histoire lointaine ?
 Non. C'est au quotidien qu'elle s'impose !

De nouvelles pratiques sociales — notamment les hot-lines et les centres d'appels, ou l'usage administratif et commercial d'Internet, pour ne parler que d'elles — sont subrepticement devenues sources d'une multitude d'abus de pouvoir relativement invisibles, d'illégalités sourdes, d'arnaques silencieuses.

Ces "minuscules" dysfonctionnements génèrent un "aquabonisme" de plus en plus massif, une lassitude généralisée... Et, en ce domaine, la réalité dépasse souvent la fiction. 
Histoire de faire sauter les langues idiotes qui, bien souvent, soutiennent en choeur les imbécillités, les incohérences et le cynisme ambiant de cette "dérégulation" :

 - Les déboires d'Amada" racontent des faits significatifs. 
 - Le laboratoire d'Amada  présente des esquisses théoriques tirées pour la plupart des premiers (textes déposés). 
- AmadO's blues : un de mes amis s'agace avec moi de la confusion mentale généralisée. Je lui ai ouvert mon blog.
- Les articles Michaël Jackson sont des tentatives pour éclairer certains pans de nos sociétés  médiatiquement orchestrées (textes déposés.).
- Plus quelques notules, quelques textes fondateurs et des liens...

Bonne lecture !

A signaler

Argent, dette, intérêts : ouvrir les yeux !  
A.J.Holbeq: 150 millions par jour pour les seuls intérêts de la dette en France . Faits et chiffres à propos de ce racket
 

Une façon critique jubilatoire de lire le monde : Celle de P. Reymond.

Et vu du ciel astrologique, ça donne quoi ?

Archives

Brèves

Avril 2011 :Destruction herboristerie, phytothérapie, semences traditionnelles par l'UE.
Halte au massacre > Explications et Pétition 
http://www.defensemedecinenaturelle.eu/